c'est une question d'équilibre...

Publié le par clarac

Je relisais hier, pour couper un peu, un vieux livre qui ne quitte jamais mon bureau. Cet ouvrage comme d'autres, est truffé de "perles", de phrases, à priori, sans queue ni tête... au prmeir degré. Or dés qu'on élève un peu son angle de perception, que l'on lit, non pas les mots mais les idées... j'adore ce genre de bouquin !

Enfin bref...
Je me suis amusé à relire les paragraphes sur :
- La pédagogie. (qui m'a renvoyé vers celui de :)
- La stratégie (qui à sont tour m'a envoyé vers celui...)
- La Liberté.
(Etc....)
En fin de compte, j'ai relu le livre en entier !
Heureusement mon  rythme de Lecture n'est pas auant affecté que celui de l'Ecriture et que ça ne m'a pas pris plus d'une heure.
En revanche, j'ai passé une nuit blanche à réfléchir à beaucoup de choses. En lien avec un bilan que je dois rendre... (écrit depuis plus d'un mois, mais...) 

Récement (je ne change pas de sujet, tout est lié : tout est toujours lié avec moi ! ceux qui me connaissent vraiment le savent trés bien et se méfient donc quand je donne l'impression de changer de sujet car ils savent que c'est parce que je vais les aborder par revers.)
Récement donc, on m'a dit: "soit toi-même"... si cette personne savait qui j'étais, avant, il ne m'aurait jamais déclaré ceci car dans le situation où les circonstances me placent, le Séb d'avant aurait réglé le problème avec une impitoyable mesure de repérsaille.
Heureusement. Et c'est bien la première fois que je suis satisfait que le Destin m'ait frappé. Le nouveau est trés différent.
Je ne le connais pas encore, pas eut le temps de faire connaissance...

Aujourd'hui c'est le 17 avril 2008.
Aujourd'hui cela fera un ans que l'ex-Séb est mort ! Vive moi !
Aujourd'hui est l'anniversaire de l'ermergeance d'un inconnu : moi.

Je vais souffler ma première bougie, ça se fête en musique !
Evidement, je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait. Par contre, je sais de quoi il ne sera pas constitué !

Il est temps d'enterrer l'ancien, de le pleurer (mais j'aime pas les larmes, gardez donc les pour vous-même, vous en aurez besoin) car Swen est de retour.

Il est trop longtemps resté caché derrière l'ancien Séb. Il s'est montré trés utile entre 1993 et 1995 quand il fallait laisser le querrier prendre le contrôle.

Aprés tout, puique l'on me demande d'être moi-même ; soyons-le !

Bonne chance.

Swen.

Publié dans errances...

Commenter cet article