20130228 Février 2013

Publié le par clarac

 

 

La neige ne fait pas peur à un Ariégeois, fut-il exilé en Gascogne… rentrer de Bagneux fut donc un plaisir à part entière, bien qu’assez différent que celui d’avoir revu après ces années d’absences quelques connaissances sur le salon.

Compte tenu de la distance, et des coûts, Bagneux est bien le seul salon parisien que j’accepte de (faire), par la qualité et la chaleur de son accueil ; bien sûr comme je ne participe pas aux autres je ne peux pas vraiment comparer. Et puis c’est le seul dont je sois certain d’avoir la neige quand j’y vais, et avec cet argument-ci on ne négocie pas.

Donc je peux déjà vous y donner rendez-vous l’an prochain.

Bien entendu je suis revenu les bras chargés, et reparti plus lourd qu’à mon arrivée ; de quoi d’ici peu alimenter ma rubrique (mes lectures) que je délaisse un peu comme l’écriture pour cause de suractivité éditoriale. Surtout que la liste des articles que j’envisageais de rédiger est assez conséquente. C’est que je suis tout de même et avant tout auteur et de ce côté-là je suis un peu en hibernation, pas inactif, loin de là, mais je navigue un peu sous les radars pour l’instant. Car il est hors de question que je change un iota à mon principe de soumettre sous pseudonyme, ce qui n’a que peu d’importance puisque je ne soumets rien… pour l’instant.

La sortie de La nuit du serpentaire est un peu repoussée au moins jusqu’à l’automne, et comme je n’écris presque plus de nouvelle je n’ai aucune annonce à faire à cette heure. Même si mes projets de roman progressent tous, peu à peu. L’arrangement de l’Affaire des Transhumains (titre ultra provisoire, de la première aventure de Vigo Dunhill dont vous avez les premiers chapitres (provisoires eux aussi) sur ce blog, avance bien.

Je vous prépare pour à partir du mois prochain, avec la même démarche que Vigo, de vous livrer chaque mois un chapitre d’un autre projet en urban fantasy, tiré de ma nouvelle parue dans le recueil Assassin 24/24 de Fandefantasy en 2010. Ce sera peut-être un contre-point sympathique à un autre projet que je mènerai sans peut-être tout 2013 et que vous découvrirez en 2014 si jamais les Dieux m’étaient favorables.

À côté de cela, je compile toujours les appels à textes et thèmes de concours pour un autre recueil de nouvelles liées, tressées et tissées autour d’une trame romanesque d’ambiance fantastique, comme la nuit du serpentaire avec la différence essentielle que cette fois je travaille à l’envers. C'est-à-dire que pour ce projet-ci je dispose en amont de la trame romanesque, contrairement à la nuit du serpentaire pour lequel elle s’est élaborée en aval. C’est un autre travail d’écriture qui m’amuse beaucoup.

Comme les nouveaux protocoles des Chantiers Imaginaires aussi bien pour Station Fiction, l’anthologie annuelle et les autres projets de l’association sont désormais reconfigurés et me libèrent enfin de nombreuses contraintes chronophages, je vais pouvoir me consacrer bien plus à l’écriture.

Je vous dis à bientôt.

 

Sébastien CLARAC

 

mes ebooks (enfin, certains)

http://librairie.immateriel.fr/fr/list/auteur-56505-sebastien-clarac/page/1/date

 

PS. Si jamais Perles génésiaques vous intéresse..

http://chantierimaginaire.voila.net/COL01.html

Publié dans errances...

Commenter cet article