Solstice d’été 2008.

Publié le par clarac

Solstice d’été 2008.

Autant je n’aime pas ritualiser les choses, autant quelques repères ne font pas de mal.
Puisque je me propose de faire un point trimestriel de mon petit parcours d’auteur, que l’astronomie est une de mes passions depuis longtemps ; autant joindre l’utile à l’utile.
Quel est le bilan de ce parcours à ce Solstice d’été 2008 ?
Libre à peine depuis le 30 mai 2008, moins d’un mois donc :
· C’est 4 nouveaux textes d’écrits, déjà donc 4 fois plus qu’en 2007 !
· C’est aussi 6 textes en lecture, dont 3 sous pseudonyme. Inutile de comparé avec 2007 (là c’est 0 à tous les niveaux !)
· Le renouvellement de la motivation du Groupe & @telier d’écriture Génésis/GAIA, me fait chaud au cœur. J’espère que la Groupe & @telier SFA sera avec la même ambiance.
Je ne pense pas pouvoir retrouver mon rythme de 2006. Ma dyslexie fonctionnelle, mes nouvelles capacités physiologiques ne me le permettent plus. Cela influence considérablement mon approche de l’écriture, je n’écris plus comme avant. Ce qui clôture de fait ma période d'auteur stakhanoviste. Fini donc d’écrire pour écrire, de multiplier les contributions et les participations pour augmenter mathématiquement les chances de publications. C’est quelque chose que je redécouvre, que je réinvente. J’avoue toutefois être satisfait de mes créations récentes, or « comme il n’y a pas pire juge d’une œuvre que son créateur » (considérez cela comme une de mes devises) ; j’attends avec impatience les verdicts des comités de lectures des Revues et Concours où sont en lecture ces textes pour estimer tout ceci. Je me donne cet été pour me consacrer à l’expérimentation afin de déterminer, pour moi, quels en sont les nouveaux paramètres : pour qu’à partir de cet automne je puisse reconfigurer tout ceci.


Toutefois, je peux déjà dire que puisque désormais je soumettrais mes créations, chaque fois que ce sera possible, sous pseudonyme, autant ne pas écrire inutile. Je vais donc consacrer chacun de ces pseudonymes à un projet éditorial précis. Je sélectionnerai donc les concours et les appels à textes auxquels je répondrais en relation avec ces projets.
Bien que je désire encore rester à l’école de la « nouvelle », quelque temps, surtout celui de me retrouver, il va me falloir penser à me pencher sur le texte long.
J’espère pouvoir sortir Station Fiction n°1 « Récif de Dante » cet été. Là aussi, quant à faire, je vais tenter de calquer le rythme des parutions sur celui des solstices et des équinoxes. Bien que pour 2008 ce soit déjà râpé…
Prochain RDV pour l’équinoxe d’automne 2008 !Bien entendu, je continuerais, entre-temps, à publier quelques informations : publication (improbable), annonces diverses, etc. tout ce que j’aurais à dire.
Sébastien CLARAC

Publié dans errances...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article