pétition

Publié le par clarac

 


URGENCE MOBILISATION GENERALE PETITION NATIONALE

Les Associations Éducatives Complémentaires de enseignement Public, agréées par le ministère de l'Education nationale, œuvrent, sur tous les territoires, au plus près des citoyens, aux côtés des enseignants, des parents, des élus, dans le champ scolaire et périscolaire, dans la logique du développement et du rayonnement de l'Ecole publique. L'avenir des Associations Éducatives Complémentaires de l'enseignement Public, et donc de leurs activités, est aujourd'hui gravement mis en péril par des décisions arbitraires et brutales du Ministre de l'Education nationale, alors même que la définition des Conventions Pluriannuelles sur Objectifs visait, à l'inverse, à apporter de la sécurité à leur financement.


En effet, en date du 6 octobre dernier, le Ministre de l'Education nationale a décidé unilatéralement, sans le moindre délai de prévenance, sans concertation préalable, de supprimer 25 % du financement des actions conventionnées par le Ministère au titre de l'exercice civil 2008, soit avec effet rétroactif. Cette décision du Ministre intervient en fin d'exercice, à une date où toutes les actions de l'année, et les charges financières correspondantes, sont engagées ! Par ailleurs, toujours en date du 6 octobre, le Ministre de l'Education nationale a annoncé sa décision de ne pas reconduire, dès le 1er septembre 2009, l'aide qu'il apportait aux centaines demplois denseignants détachés, répartis sur tous les territoires, pourtant indispensables à la conduite des activités de terrain des Associations concernées, ce qui représentera une réduction globale de près de 70 % des financements concernés ! Par ces décisions, des millions d'enfants et de jeunes scolarisés seront privés de l'action éducative des Associations agréées partenaires de l'Ecole. Des dizaines de milliers d'enseignants et autres professionnels de l'Education, les Parents, les Élus, se verront également privés du concours des associations éducatives complémentaires de l'Enseignement public.


Ce sont plus de 50 000 emplois estimés, qui sont menacés, supprimés, à très court terme.


Les signataires de la présente pétition appellent Monsieur Xavier DARCOS, Ministre de l'Education nationale, Monsieur François FILLON, Premier Ministre, ainsi que Monsieur Nicolas SARKOZY, Président de la République, à revenir sans délai sur leur décision, afin que l'accès à l'éducation, aux pratiques sportives, aux loisirs, à la culture, à la citoyenneté et à l'éducation tout au long de la vie reste une réalité pour tous sur tous les territoires.



SIGNEZ EN VOUS CONNECTANT AU SITE

 

www.pourleducation.fr


Publié dans annonces

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article