@telier d'écriture Génésis

Publié le par clarac

Chantiers Imaginaires,

[@]telier d’écriture et Groupe de bêta lecture GENESIS.

Depuis la fondation des Chantiers Imaginaires, et même avant, avec le projet avorté du fanzine « anthropozine » ; un tout petit groupe d’auteurs amateurs, d’apprenti écrivain, principal soutien des Chantiers et du fanzine Station Fiction ; en s’inspirant de (feu) Science-Fiction Progression se sont constitués en groupe de bêta lecture et [@]telier d’écriture. Ainsi donc depuis fin 2006 ce groupe travaille, en pleine conscience des démarches pédagogiques autodidactes individuelles, pour apprendre se métier fantasmé de l’écrivain, en toute lucidité, enfin, on l’espère.

Chacun inscrit dans un projet individuel, chacun investi dans un projet collectif, à ce jour le groupe, de neuf membres, compte 7 publications décrochées avec des textes passés par le Groupe Génesis. En fait, il s’agit d’un total de 15 textes publiés par les membres. (nous avons arrété de compter les texte lu et relu en 2007) De fait, même si un texte ne passe pas impérativement par le groupe, ce que son auteur y apprend influence de fait ses créations. Difficile donc d’évaluer avec précision, en ce fondant sur le seul critère du nombre de la publication, le succès ou l’échec du groupe.

Véritable laboratoire d’expérience littéraire, pas seulement limité aux genres de l’Imaginaires, selon les sensibilités des uns ou des autres.

Génésis, en collectif, avait soumis un court texte à l’appel Galaxies « 41 ». Ce texte a été sélectionné :

http://page-sf.monsite.orange.fr/page8.html

Voilà qui récompense ces années de travail, d’analyse de nos écrits, de notre approche de l’écriture, des débats, parfois conviviaux, parfois houleux au sujet de ceci ou de cela.

Puisqu’une publication ne saurait constituer une fin en soi ; voilà un chaleureux encouragement à poursuivre nos travaux.

 

Surtout qu’un membre du groupe « petit-frère » de l’autre groupe et [@]telier d’écriture des Chantiers Imaginaires (SFA) est également sélectionné.

 

On sait bien, je sais bien que de nombreux directeurs de Collection évaluent la créativité des auteurs français de façon bien pessimiste, et préfèrent donc requérir aux auteurs anglo-saxons, bien souvent.

Il faut quand même savoir que certains tentent de pallier à cette médiocrité qu’on nous affuble. Et notre groupe n’est pas isolé, il en existe d’autres.

 

On fait ce qu’on peut, et je suis assez content d’en être.

Sébastien CLARAC

http://chantier-imaginaire.over-blog.com/

http://chantier-imaginaire.winnerbb.net/index.forum

http://chantierimaginaire.site.voila.fr/

 

 

Publié dans Station Fiction

Commenter cet article