20090319 Serpentaire ascendant Phénix !

Publié le par clarac

Depuis deux ans je verse en astrologie, pour les besoins de mon vrai/fau roman de nouvelles liées, tressées et tissées. Avec une lecture très personnelle de l’astrologie.

Le fruit de ces recherches m’amène à proclamer que je ne suis pas Sagittaire ascendant Scorpion, mais Serpentaire ascendant Phénix ! Et je le prouve !

Astronomiquement, et pas astrologiquement, je suis né sous le treizième signe du zodiaque qu’on tente de cacher et minimiser entre le Sagittaire et le Scorpion ; techniquement, je suis Serpentaire. Le calcul du signe était facile, or celui de l’ascendant devenait problématique car Ophiocus (ma constellation) ne répond pas aux règles ordinaires de l’astrologie… Affranchie, car banni du cercle de la destiné, ceux qui comme moi sont né sous le Serpent sont donc émancipé de la prédestination astrale ou zodiacale : nous écrivons donc nous-même notre destin. Quand vous lirez mon vrai/fau roman (un jour ou jamais) vous comprendrez bien mieux.

La découverte de cet ascendante st donc un « choix » et pas une empreinte de la destinée. J’ai toute les caractéristiques du Serpent ; un sang froid terrifiant, je peux cracher un venin redoutable (si je veux). Or ce sang froid me rend « amibe » l’hiver ; cependant, aux premières chaleurs, une sieste au soleil suffit pou réchauffer ce sang glacé et empoisonné. Les cendres s’enflamment aussitôt et alimentent un incendie qui durera jusqu’à l’hiver prochain ; si ça c’est pas l’essence du Phénix : je ne m’y connais pas !

Le souci, pour certain, est certainement que ce regain de vitalité et d’énergie accentue la toxicité de mon venin, aiguise mon appétit de chasseur solitaire. Certains pourraient goûter à mon venin sous peu s’ils continuent à me croire assoupi.

Comme l’envie de devenir migrateur me tente ! Si je pouvais conserver cette flamme en fuyant l’hiver boréal dans l’été austral… si je pouvais avoir en plus un gène ou deux d’hirondelle ! Phénix ou Hirondelle, il faut choisir, tel est le pouvoir du Serpentaire ; cette liberté absolue dans le don du choix. Va pour le Phénix.

Sébastien Clarac (alias tant et plus)

Publié dans errances...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article