2009 semaine 36.

Publié le par clarac

2009/09/04
 

L’idée d’entretenir ce blog avec au moins un article hebdomadaire risque d’être un vœu pieux.

Du changement dans ma sphère professionnelle, donc dans mon planning et mes disponibilités ; j’ignore encore dans quelle mesure cela affectera mon emploi du temps et influencera les projets en cours.

Pour l’instant cette réorganisation perturbe le planning, et rajoute du retard. J’espère pouvoir rétablir la situation assez vite.

Du changement aussi dans ma sphère « étudiant », et bien oui je suis de ceux qui aiment trop apprendre pour se décider à quitter les bancs des amphis. Donc après une escapade en sociologie (et j’y retournerai), et dans d’autres départements ; me revoici en Histoire. Quoique je n’écarte pas encore le double cursus. Mon sujet de recherche, a priori, ne peut pas se cantonner au seul champ historique et pour s’approfondir, à mon avis, et avoir un vrai sens, devra mobiliser de la multidisciplinarité, de la transversalité de domaines de recherches : Histoire, Ethnologie/Anthropologie et Pédagogie, au moins, car le côté « art » n’est pas non plus à écarter. Je ne me suis pas fait touriste dans ces disciplines par innocence.

Je ne cache pas que le projet de recherche que j’envisage était à l’origine un projet de roman, puis la collecte préliminaire des informations m’a plutôt amené à le poser en projet de recherche. Ce qui ne signifie pas que je n’en ferais pas un roman quand même…

Et quant à y être, quant à replonger dans une dynamique de recherche (que je traite exactement de la même manière que ce soit pour une restitution académique ou littéraire) je vais en profiter pour m’occuper d’un autre projet de roman historique.

 

Cette fin d’année 2009 et les promesses de 2010 sont remarquables :

Bien que je sois toujours sans nouvelles de quatre textes positionnés sur des collectifs qui tardent à ce concrétiser :

Un en attente depuis 2005 et pour lequel je ne nourris plus aucun espoir.

Un second en attente sur le collectif « Chevalier errant », peu optimiste.

Un qui devrait, peut-être, voir le jour prochainement, à voir.

Et enfin un tout dernier, sélectionné il y a peu sur un collectif « assassin 24h/24h » à paraître en novembre, si tout ce passe bien.

J’attends aussi, sans grand espoir, la réponse au sujet d’un double synopsis en lecture. Deux romans de SF au prix d’un. Succès relativement improbable tout de même.

 

Je saurais dans les prochaines semaines si les changements des sphères professionnelles et Études me libèrent assez de temps pour celle de l’écriture.

 

Donc, je vais gérer en priorité sur cette sphère/système culturelle qui concerne ce blog

01 : Station Fiction, le n°4 « mission BOREAL », 100% québécois, se construit et programmé pour octobre.

02 : La section édition des Chantiers Imaginaires avec le premier collectif « Lune » et déjà la second « Licorne » qui se profile.

03 : Mon vrai/faux roman, maquette des titres futurs de la section édition que je sortirs en auto-publication, tirage limité etc. En environnement fantastique, mais je pense aussi à le remanier en version historique ; à voir.

04 : Comme déjà dis ; je vais laisser un peu de côté la nouvelle; je ne veux pas en écrire plus d’une par trimestre en réponse d’un éventuel appel à texte qui me motiverait. Sans être à l’abri d’une inspiration subite et obsessionnelle…

05 : C’est donc au roman que je compte consacrer l’énergie et le temps de ma sphère « Écriture ». Outre le roman historique, j’envisage aussi un roman de SF (hors les deux en lecture en version synopsis, qui en cas d’acceptation deviendront évidemment prioritaire) et un Polar ou un Fantasy. Donc trois romans/an. Un peu ambitieux peut-être compte tenu de la place des sphères ETUDE et PROFESSIONNELLE.

 

Ce à quoi il faut ajouter des projets éditoriaux qui ne sont pas destinés aux Chantiers Imaginaires.

 

 

Bon, à la semaine prochaine.

 

 

Sébastien CLARAC

Facebook

Publié dans errances...

Commenter cet article