Août 2012.

Publié le par clarac

.           Le silence n’est pas synonyme d’inactivité. Certes, j’ai très peu écrit ces derniers mois, mais j’ai beaucoup lu et réfléchi. Pour être honnête j’avais décidé de renoncer définitivement à l’écriture ; mais bon, on ne se refait pas…

.           En revanche je renonce à toute tentative de planification comme à m’imposer quoique ce soit et surtout à m’exposer hors de ma grotte. Rien à voir avec la canicule puisqu’en fait les températures tropicales me conviennent à merveille !

.           Hélas, je ne peux me cloîtrer à jamais dans mon antre obscure (qui ne l’est pas) et je ne souhaite pas trop m’en éloigner, métaphoriquement parlant, parce que je voyage beaucoup ces temps-ci ; la Belgique, l’Espagne et bientôt l’Allemagne, enfin peut-être. Ce qui nourrit mon envie d’écritures et d’aventure et du coup torture mon esprit puisque le désir de plus en plus impérieux se heurte à d’autres préoccupations qui ne me permettent pas m’y adonner autant que je le voudrais ni de la manière que j’ai besoin alors que ma production s’étiole et que mon nom s’évapore. L’éternel conflit entre quantitatif et qualitatif sachant qu’une création modeste ne préjuge pas d’une qualité supérieure pour autant !

.           En résumé, mon errance se poursuit et cela me satisfait même si j’accumule les sorties de route ou de piste et que j’ignore vers où je vais ni pour encore combien de temps.

.           Ceci pour dire que je ne compte pas à l’avenir m’exposer d’avantage que ces derniers mois ; c’est à peine si je compte publier un billet par mois ou par trimestre sur ce blog juste pour donner un signe de vie.

 

Sébastien Clarac

Publié dans errances...

Commenter cet article