Aucune nouvelle, bonne nouvelle ?

Publié le par clarac

 

Brisons le silence un court instant avant de s’y replonger.

Adoptons cet adage et taisons les mauvaises nouvelles ; elles n’intéressent personne et ces dernières sont les seules qui circulent d’elles-mêmes.

 

Le choix du silence de l’isolement n’est pas celui de l’indifférence ni de l’inactivité. Mais bon, je ne veux pas en parler.

Si je perturbe ma retraite c’est parce que je vais le permettre de suivre le conseil que je donne à un de mes personnages ; la fuite, l’esquive ne résout rien et replonger dans le monde est le seul moyen de rester humain quand bien même on ne le serait déjà plus.

 

Mais peu s’en faut tout de même, à doses homéopathiques pour commencer…

 

Il me faudra donc rédiger un court article pour annoncer ma dernière parution.

 

Puis d’autres, un par mois je pense, comme un exercice pour ne pas perdre le fil. Une sorte de vrai/faux feuilleton.

 

Voilà, il pleut et je suis déjà fatigué.

À bientôt… peut-être…

 

Sébastien CLARAC

Publié dans errances...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article