Bilan 2011 et perspectives 2012…

Publié le par clarac

Bilan 2011 et perspectives 2012…

 

.           Ce blog dédié à mon parcours d’auteur est bien silencieux ces derniers mois (années), cela ne signifie pas l’inactivité, bien au contraire, sauf qu’il n’y a rien à dire…

.           Pour 2011 le bilan est très court et simple ; aucune création de nouvelle, juste deux romans qui ne mériteront jamais de sortir du « tiroir » numérique de mon PC. Deux nouvelles publiées, L’œil de Skadi (SF dans Géante Rouge 2011), à la vérité un vieux texte remanié et corrigé. Et bien sûr il en va du même pour L’anneau de Seth (polar fantastique millésimé 2004 quand même !) paru quant à lui dans le recueil du premier prix numérique, l’Ebook c’est fantastique chez Ex aequo édition et qui ne devrait pas avoir de suite…

.           Les circonstances, le contexte et la conjecture (personnelle) font que je ne dispose pas ou peu de temps ni des moyens pour écrire, éditer et même mon roman/feuilleton SF disponible sur ce blog peine à se poursuivre. Comme la politique du « chien crevé au bord de l’eau » qui se laisse porter par le courant sans pourvoir agir ne me convient pas, quand bien même je doive pour l’heure renoncer à certains outils de mon arsenal et à quitter quelques champs de bataille je vais concentrer les rares forces qui me restent sur les terrains encore accessibles…

.           Quite à me répéter, je le redis la « nouvelle » est de moins en moins un format dans lequel je me sens à mon aise. Tout du moins il reste un excellent et indispensable laboratoire d’expérimentation littéraire ; tant pour acquérir cette précieuse expérience que pour s’essayer à des genres, des formes et des « truc » qui a priori ne m’attirent pas. Mais bon, comme beaucoup de chose on ne sais jamais avant… À cet effet donc je vais poursuivre ma politique de recyclage/adaptation/réécriture de ma collection de nouvelles en fonction des opportunités des concours littéraires et des appels à textes en limitant toutefois cette activité. De même je ne m’autorise plus qu’à créer (et c’est un bien grand mot) qu’une seule nouvelle par mois et ce sera bien suffisant ! Et ce n’est pas le manque d’inspiration qui dicte cette limite impérative mais la nécessité et le désir de prendre un virage dans mon parcours littéraire. Ce n’est donc pas parce que je m’éloigne de la Nouvelle que je lui renie ses qualités et je persiste à le recommander à tous les « jeunes » auteur ; il n’y a pas de meilleures école d’écriture que celle-ci !

.           Cette année 2012 est pour moi importante et symbolique puisqu’elle marque ma première décennie en tant qu’auteur. Même si j’écrivais avant 2002, j’osais pour la première fois me soumettre au regard (terrible) du lecteur. Cette démarche a complètement changé mon rapport à l’écriture, comme à la lecture. De même que les coups du sort et du destin en 2004 et 2007 qui m’obligent encore aujourd’hui la réinventer au quotidien et à faire des choix inattendus.

.           J’espère juste que cette année j’aurais plus de choses à dire et à annoncer. Déjà mes annonces de publications seront rares puisque je n’ais quasiment rien soumis en 2011 et qu’aucune réponse ou édition n’est en cours ou en attente. Enfin, presque aucune… Bien entendu je continuerai d’annoncer certains appels à textes et règlements de concours ; ceux pour lesquels, que ce soit un projet de création ou d’adaptation, j’envisage de participer.

.           Il est un concours que j’ai passablement négligé ces dernières années et qui est pourtant le tout premier auquel j’ai jamais participé et aussi le premier à m’avoir récompensé, pas la même année mais l’obstination et la patience sont deux qualités essentielles pour un auteur. Et en fait je suis heureux que ma première création de cette année soit pour eux. Ce qui ne présage ni de son éventuel succès ni de sa supposée qualité. C’est une autre histoire et ce qui est écris pour Pauline, sans la séduire, pourra charmer Huguette ou Sarah…plus tard, ou jamais. Enfin voila, ma première création est achevée, reste plus que onze… Le planning est à cet effet presque bouclé, du moins jusqu’en août. Et j’avertis, tant pis pour moi, mais mes création nouvelles, ou à venir, de nouvelles sont et seront des « expériences » et je compte bien m’amuser. Ce qui risque de ne pas favoriser leurs succès mais bon je ne cours plus après la publication donc…

.           Comme il se trouve que je n’ai plus rien d’autre à ajouter, pour l’instant ; je vous souhaite à tous pour cette année 2012 beaucoup d’inspiration pour les créateurs et encore plus de plaisir et de découvertes pour les lecteurs.

 

Sébastien Clarac

Publié dans errances...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article